• Pour la pâte :
  • 250 g de farine
  • 100 g de sucre glace
  • 100 g de beurre bien froid
  • 1 gros œuf
  • Pour la crème au citron :
  • 250 g de sucre en poudre
  • 40 g de maïzena
  • 2 œufs entiers
  • deux verres d'eau (environ 30 cl)
  • une grosse noix de beurre
  • le jus de trois citrons (on peut mettre aussi la pulpe)

Un des desserts préférés de Vincent…

Four préchauffé à 190°C

Faire une pâte sucrée avec tous les ingrédients. Cette pâte peut être réalisée dans un « robot-coupe ».

A la main :

Sabler(1) la farine, le sucre et le beurre bien froid coupé en petits morceaux. Ajouter l’œuf entier battu. Pétrir sans trop travailler. Fraiser(2). Réserver au frais.

Garnir un moule à tarte de 24 ou 26 cm de diamètre, déposer dessus un moule plus petit pour éviter que la pâte ne soit boursoufflée, faire précuire  pendant une dizaine de minutes. Enlever le petit moule. Laisser refroidir.

 

Préparer la crème au citron :

Dans une casserole, bien mélanger le sucre, les œufs, la maïzena, ajouter l’eau et le jus de citron, la noix de beurre, faire chauffer à feu doux, en remuant constamment jusqu’à une douce ébullition. Lorsque la crème est épaisse, la verser sur le fond de tarte refroidi.  On peut ajouter, pour le décor, de très fines tranches de citron non traité.

Faire cuire à four chaud  environ 1/2 heure, surveiller la cuisson afin que la tarte ne brûle pas.

Lorsque la tarte est refroidie, saupoudrer, soit seulement le centre de la tarte, soit seulement le bord de la tarte, avec du sucre glace.

 

(1) Sabler : Amener à l’éat friable le mélange des ingrédients destinés à une pâte brisée ou salée. Le sablage des éléments secs et du beurre s’effectue d’abord du bout des doigts, puis en prenant le mélange par petites quantités, que l’on frotte entre ses paumes. On ajoute ensuite l’eau ou les oeufs, puis la pâte est mise en boulet et doit reposer.

(2) Fraiser :  Pousser et écraser une pâte avec la paume de la main. Le fraisage a pour but d’obtenir un mélange intime des éléments et de rendre la pâte homogène mais non élastique. Quand le beurre, les oeufs et l’eau ont été rossièrement incorporés à la farine, on morcelle le mélange puis on le fraise. Les petites parcelles ont ensuite réuies en une seule grosse boule de pâte.